Les chefs africains et leurs recettes – Nathalie Brigaud Ngoum

Pour rappel, cette rubrique « Gastronomies africaines » a pour vocation de promouvoir l’excellence et l’art de vivre à l’africaine, à travers les arts culinaires du continent et ceux et celles qui les subliment. 

Malgré quelques progrès ces dernières années, nos gastronomies restent méconnues et souffrent encore de trop de préjugés. Et pourtant, de nombreux produits alimentaires africains, dont des céréales sans gluten, sont aujourd’hui présents et très prisés dans les épiceries bio en France et ailleurs. 

Outre ces clichés sur nos gastronomies que nous devrons œuvrer à briser, on oublie encore trop souvent que la cuisine fait partie intégrante de la culture et que les chef(fe)s sont des artistes à part entière. Ce travail pour populariser les cuisines africaines se poursuit donc au quotidien, notamment à travers le média provençal Destimed, qui m’offre depuis quelques semaines la possibilité de mettre tous les 15 jours l’Afrique à l’honneur, par le partage de mes coups de cœur en matière de « gastronomies africaines ».  

Cette semaine, je vous invite à découvrir celle que je considère comme un ovni dans la galaxie gourmande des gastronomies africaines : Nathalie Brigaud Ngoum. Consultante culinaire, experte en farines africaines sans gluten et épices, créatrice de contenus poétiques et gourmands, Nathalie a plusieurs cordes à son arc et s’amuse à manier habilement et subtilement tous ses talents, sous sa marque « Envolées gourmandes ». 

Originaire du Cameroun, Nathalie est titulaire d’un diplôme de 3e cycle en littérature comparée, d’un Mastère spécialisé en marketing et distribution et de trois Certificats HEC Paris en entrepreneuriat. Elle est également l’heureuse titulaire d’un Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) option cuisine depuis juillet 2017. Ce sont ces compétences multiples qu’elle apporte aux personnes qu’elle accompagne. Elle est, en outre, la fondatrice d’un concept inédit d’Écriture et de Gastronomie, qui s’articule autour de 4 pôles : 

  • L’édition (Le blog envoleesgourmandes.com et les livres) 
  • L’épicerie fine 
  • Des événements éphémères gourmands (Chef à domicile, collaborations, Team building…) 
  • L’académie (Les formations, les cours…) 

 
L’aventure « Envolées Gourmandes » est née de deux passions et de trois volontés : passions d’une cuisine responsable et de l’écriture, et volontés de donner ses lettres de noblesse à l’émotion au-delà de la technique en cuisine, à savoir mettre en avant les gastronomies et produits africains puis, enfin, le désir ardent de lutter contre l’illettrisme, l’analphabétisme et l’exclusion par le biais de l’art culinaire, tout en favorisant une écriture créative. 

 
Nathalie est une passionnée qui adore transmettre son expertise en mettant l’accent sur les savoir-faire culinaires africains, l’inventivité gastronomique du continent, son appétence pour le développement responsable (elle a son propre potager en permaculture) et l’anti-gaspillage alimentaire au cours de nombreux ateliers et différentes formations qu’elle propose. Elle est l’auteure et l’éditrice d’un ouvrage inédit, poétique et gourmand « Mon imprécis de cuisine », pour consommer autrement. Ce livre qui a été primé à deux reprises a pour sous-titre : « Et si la boulangerie, la pâtisserie et d’autres savoureuses déclinaisons avaient un goût d’Afrique ?  ». Cette question, posée il y a 3 ans, a aujourd’hui un écho particulier avec la crise du blé. En effet, depuis sa tendre enfance et encore plus au cours de ces 15 dernières années, Nathalie a développé une véritable expertise en matière de farines africaines sans gluten dans le domaine de la boulangerie, de la pâtisserie et en cuisine. Elle propose des formations destinées aux familles et aux professionnels qui recherchent des farines alternatives et travaille également avec des acteurs engagés du continent africain en vue de valoriser les produits locaux. Nathalie prépare actuellement la sortie de son prochain livre de témoignages et de recettes autour de la banane plantain.  

Place à la gourmandise : je vous invite aujourd’hui à vous délecter d’un goûter savoureux et original, grâce à la recette végétale et sans gluten de Nathalie, qu’elle a dénommée « On ne badine pas avec le manioc* ». 

*  Le manioc est un tubercule de forme cylindrique issu de la famille des euphorbiacées. Il se consomme sous forme de légume cuit ou de farine.  Il constitue un élément essentiel de l’alimentation en Afrique subsaharienne. Riche en vitamine C, en potassium et en calcium, c’est un aliment énergétique de choix et à fort taux glycémique, ce qui permet un apport non négligeable en sucre, aux personnes hypoglycémiques. Enfin, le manioc ne contient pas de gluten. Il est un substitut à la farine de blé pour les personnes atteintes de maladies cœliaques. 

On peut s’approvisionner en manioc et en farine de manioc dans les épiceries africaines et sur internet.

LA RECETTE DU « ON NE BADINE PAS AVEC LE MANIOC » DE NATHALIE

Pour 5 à 6 muffins/Temps de préparation : 10 minutes / Temps de cuisson : 15 à 20 minutes / Facile

Ingrédients 

  • 200 g de farine de manioc  
  • 6 c à soupe de compote (ici de pomme) 
  • 5 c à café de confiture (ici de fraise) 
  • 2 c à soupe d’eau ou de boisson végétale 
  • 1 c à soupe d’huile neutre 
  • 1 c à café de bicarbonate alimentaire 
  • 1 c à café de cannelle en poudre ou de gingembre 
  • 1 pincée de sel 
  • 3 belles fraises coupées en 2 dans le sens de la longueur 

 

Réalisation de la recette 

  1. Dans un saladier, mélanger tous les éléments secs, farine, cannelle, bicarbonate et sel. Ajouter les liquides, compote, confiture de fraise, eau et huile. Bien remuer 
  1. Répartir la préparation dans des moules à muffins en papier ou en silicone. Enfoncer 1 morceau de fraise dans chaque moule et enfourner dans un four préchauffé à 180°C pendant 17 minutes 

 

Astuces/conseils/ variantes  

  • Remplir les petits moules à moitié pour que la pâte puisse bien gonfler et ne pas déborder 
  • Vous pouvez également parfumer votre pâte avec de la vanille, de la cardamome, du pèbè (muscade africaine), mélanger les farines (coco, igname, patate douce, mil, sorgho…). 
  • C’est une base idéale pour de nombreuses recettes végétales 
  • Servir froid, tiède ou chaud.  

 

Bonne régalade et ne l’oublions jamais, la cuisine retisse les liens et a ce singulier pouvoir de nous rassembler par-delà nos différences, autour du plaisir originel et universel des arts de la table. 

 

Article rédigé par Carole Sagbo pour le média Destimed

——————————————————————————————————————–

Dénadi Carole SAGBO est la fondatrice et la Directrice générale de l’agence de communication DENA-DI, spécialisée en stratégie de contenu, relations publiques et gestion d’événements. 

Elle a une vingtaine d’années d’expérience et a travaillé pour de grands groupes, des organisations internationales et des États en Afrique subsaharienne, en Europe et aux États-Unis.  

L’agence DENA-DI basée à Paris et à Cotonou s’est donnée pour mission de promouvoir l’excellence africaine à travers ses arts, cultures et gastronomies. 

Catégories

Les plus lus

Article_01_Art_Couv
Fespaco 2021 : une édition pas comme les autres
article_01_Gastronomie_Couv
Hawa Hassan et Mindy Kaling font équipe pour cuisiner un plat de pâtes somaliennes sur BuzzFeed Tasty
article_01_Autres_Couv
On a mis dans la tête des Africains qu’il faut acheter “occidental” pour avoir de la qualité : changeons la donne !
parisinfos
Le marché de l'art contemporain africain en pleine évolution
influenceurs
Tourisme de luxe en Afrique : une réalité méconnue.
p01
100 personnes les plus influentes de Time en 2021 : qui sont ces 7 Africains sur la liste ?

À lire également